Contre le travail et ses apôtres

contreletravail-12p-A5-722x1024

Dans ce renforcement somme toute récent du culte populaire du travail, de nombreuses charognes politiques ont une bonne part de responsabilité, syndicats, partis et organisations dites « radicales » en tête. Car l’ouvriérisme n’est pas pour rien dans la démocratisation de ce culte :
Read the rest of this entry »

CONTRE LE TRAVAIL ET SES APÔTRES

contreletravail-12p-A5

Dans ce renforcement somme toute récent du culte populaire du travail, de nombreuses charognes politiques ont une bonne part de responsabilité, syndicats, partis et organisations dites « radicales » en tête. Car l’ouvriérisme n’est pas pour rien dans la démocratisation de ce culte : les batailles pour le droit au travail (ça résonne comme un échos à la vieille rengaine « Mais il y a des gens qui sont morts pour que tu aies le droit de vote ! ») ont commencé avec la constitution de ce qui s’appelle encore aujourd’hui le Mouvement Social, lui-même ayant pris part à l’enterrement des mouvements insurrectionnels caractérisés par le cassage en règle de machines et d’usines. Aussi, après la “mort” de l’exploité révolté, surgit une autre « figure », avec la bonne imagerie du prolo musclé, qui sue courbé sur sa machine, plein de ténacité face à l’adversité et la douleur, les parades d’ouvriers pour le premier mai avec force banderoles « sauvez nos emplois et nos salaires », « sauvez notre profession », « l’industrie automobile doit survivre », ou encore « pour la défense de la métallurgie en Lorraine », « 3000 euros par mois dès maintenant c’est possible ! » et autres hymnes bien puants incitant à être fier de sa condition. Une imagerie où la faucille ne sert plus à égorger le contre-maître, ni le marteau à défoncer le métier à tisser, mais à représenter le travail dans toute sa splendeur.

Télécharger contreletravail-12p-A5.pdf.

Lire le texte en ligne.

Butterflies, polyamory and ideology

maskgaz3

Aviv Etrebilal

Letter on inconsequence

Editor’s foreword

This essay is not yet another one on “free love”, the “affects“ or “deconstruction”. It hopes to be more than that. Written in late July / early August 2013, it served, until October, to lay the foundation for many informal conversations. These discussions were deep and led to a more nuanced and full understanding, as well as raising many questions about the ideological relations that often govern the modes of thought and relationships of the French anti-authoritarian milieu. So if this text is not just another text on the affects, it’s because it is foremost a text on ideology, on scenes and milieus, on inconsistency and leftism. The way it managed to echo many and varied situations that do not necessarily involve emotional relationships, but numerous other issues such as power relations, the conformity of an anti-conformist milieu, how alternatives become the norm, social roles , individual patterns of consumerism, struggles and the tools of struggles etc., make it a text whose primary purpose is to open a debate that will exceed it.
Read the rest of this entry »

Nos «révolutionnaires» sont des gens pieux – Cassandre

De la complaisance envers la religion et les théories de la race dans les milieux radicaux

3

L’opposition à l’entrisme de l’islam et à la diffusion de la théorie de la race dans les milieux « radicaux » est loin d’être une bataille terminée. Elle est une bataille fondamentale parce que la complaisance avec les autorités religieuses, de toute religion, ainsi que la porte ouverte au racisme avec l’acception de la théorie de la division de l’humanité en races risquent non seulement d’approfondir cette confusion consternante propre aux dits milieux, mais pire, de les pourrir définitivement jusqu’à les éloigner à jamais de toute visée révolutionnaire ou même simplement émancipatrice. Les démagogues « radicaux » qui veulent utiliser des réflexes identitaires crasseux pourraient bien finir par être manipulés à leur tour par des politiciens bien plus aguerris qu’eux.

Sommaire :

  • Avant-propos
  • Nos « révolutionnaires » sont des gens pieux
  • Les fantômes de la déconstruction
  • Quelques considérations sur la récente mode racialiste (et la Marche de la dignité et contre le racisme)

Les textes « Nos ’révolutionnaires’ sont des gens pieux » et « Les fantômes de la déconstruction », datés respectivement de mai et juillet 2015, sont déjà parus dans le deuxième numéro de la revue anarchiste apériodique Des Ruines, dans le dossier : « Old-school ou post-modernes, les gauchistes nous emmerdent ».
Les « Quelques considérations sur la récente mode racialiste (et la Marche de la dignité et contre le racisme) » ont été écrites comme contribution au débat « Ni racisme, ni racialisme, ni races : Sur la récupération du racisme par la gauche (et vice-versa) », qui a eu lieu à la Bibliothèque anarchiste La Discordia, à Paris, le 25 novembre 2015. Vous le trouverez ici dans une version revue et corrigée, avec les deux autres textes, à l’occasion d’une autre discussion publique le mardi 26 janvier 2016 à 19h : « Islamophobie : du racket conceptuel au racket politique ».

Télécharger Cassandre-60p-A5-NB.pdf.

Ravages Editions

Faut-il conqué­rir les syndicats ou les détruire ?

Sans-titre-1

« Les or­ga­ni­sa­ti­ons syn­di­ca­les qui avai­ent à leur tête des so­cia­lis­tes d’extrême gau­che, des an­ar­chis­tes, des syn­di­ca­lis­tes révo­lu­ti­onn­ai­res ne fu­rent pas moins que les au­tres des or­ga­nes qui s’opposèrent à la mar­che de la révo­lu­ti­on, qui la ramenèrent dans les li­mi­tes de l’éco­no­mi­que, qui pro­vo­quèrent l’of­fen­si­ve réac­tionn­ai­re et la défaite du proléta­ri­at.
Read the rest of this entry »

Saint Che – Larry Gambone

che

 

Il n’y a pas de déni du fait que le Che était physiquement très courageux, encore et encore il se mit dans le plus grand danger au cours de la lutte de guérilla. C’était vraiment un brave combattant. Bien que dur dans ses méthodes, il n’était pas un hypocrite – ses sacrifices, ses souffrances étaient des exemples pour ses hommes. Mais le courage physique n’est pas si rare, beaucoup de soldats sur le front en ont, certains criminels aussi.
Read the rest of this entry »

Notre Individualisme et autres textes… – Aviv Etrebilal

arton859

Notre individualisme est un texte écrit à la première personne, à la fois vision personnelle de l’individualisme anarchiste et présentation volontairement accessible de cette pensée souvent méconnue ou caricaturée. Le besoin s’en faisait ressentir depuis déjà pas mal de temps, voici donc une modeste contribution, une goutte d’eau dans la mer des débats sur l’anarchisme, suivie de quelques classiques dépoussiérés pour l’occasion ou de textes plus récents qui ont attiré notre attention sur le sujet.
Read the rest of this entry »

ET NOTRE HAINE RIT… – RENZO NOVATORE

Untitled-12-723x1024

Dans ce bref recueil de textes de ce combattant de l’anarchisme individualiste, la poésie vengeresse et paroxystique croise du regard le browning de l’anarchiste bandit. La ferveur éclatante de la prose d’Abele Rizieri Ferrari, alias Renzo Novatore, en dit long sur ce qui anime celui qui passe à l’acte, qui donne à ses idées le tournant pratique qu’elles impliquent, au prix de la vie, d’une vie menée contre toutes formes d’utopies, contre toutes métaphysiques, le sort d’un certain iconoclaste de La Spezia qui fabriquait des vers comme il fabriquait des grenades.
Read the rest of this entry »

DANS LA MÊLÉE – GUERRE AU PARADIS

Sans-titre-1

« La guerre sociale est une vieille histoire, elle est le constat que de tout temps, des conflictualités diverses ont opposé à la domination des formes de réponses variées. De l’attaque diffuse, petite, grande, communiquée ou non, reproductible à souhait aux grèves sauvages, occupations, sabotages jusqu’à l’émeute, la prise d’arme, l’insurrection… Jamais le répit de la domination ne fut total, et notre but est de le briser hargneusement, mais avec la joie qui caractérise l’émancipation. La guerre sociale ne se commence pas, l’on ne peut qu’y contribuer. »
Read the rest of this entry »

INTERVIEW DE L’ANARCHISTE NIKOS ROMANOS

Nikos-Romanos-Interview-16p-A5-NB-Pageparpage-722x1024

Tandis que Syriza continue d’exercer le pouvoir dans une coalition avec un parti de la droite dure (ANEL) malgré des attaques anarchistes répétées, comme à l’occasion du mouvement massif des prisonniers révolutionnaires contre les prisons de Type C, les prisonniers anarchistes continuent de foutre le bordel et de se révolter, avec un appui massif dans les rues de toute la Grèce. Nikos est aujourd’hui l’un des emblèmes de cette période complexe et agitée, et d’une partie du mouvement anarchiste qui se refuse à reculer face au bulldozer Syriza ou à céder aux sirènes du populisme.
Read the rest of this entry »